Itinéraires

Du centre-ville à la périphérie, en passant par les régions rurales de la municipalité, par la montagne, le fleuve et / ou l’estuaire, les points d’intérêt se multiplient à chaque coin, à chaque pas, à chaque coup de pédale. À pied ou en voiture, à vélo ou en bateau, il y a tout un monde à découvrir. Nous vous laissons quelques suggestions, car l’idéal est de découvrir par vous-même les charmes de cette région ! 

Centre-ville

Dans le centre historique de Setúbal, chaque rue, bâtiment, façade, trottoir ou balcon est un morceau de la mémoire de la ville.

Ici, le passé remonte aux périodes phénicienne et romaine, mais un voyage à travers le centre-ville est bien plus qu’une leçon d’histoire. C’est aussi une promenade dans un vaste quartier de commerces en plein air.

À cinq minutes de Praça de Bocage, le centre du quartier historique, se trouve le couvent de Jésus , classé monument national, qui abrite le musée de Setúbal. Un autre point d’intérêt est l’église de Jésus, considérée comme le premier essai de l’église-halle au Portugal. 

Depuis le couvent, dirigez-vous vers Praça de Bocage, véritable point de départ pour découvrir le centre-ville. Ici, le XXIe siècle côtoie étroitement l’héritage romain et médiéval.

Entourée de terrasses, l’église São Julião expose son riche portique manuélin, dans lequel des personnages sculptés dans la pierre, il y a environ 500 ans, observent quotidiennement la vente d’artisanat.

L’ancien office de tourisme mérite également une visite car le plancher, en verre, dévoile une ancienne usine romaine de salaison de poisson. Actuellement, cet espace propose des activités liées au tourisme de nature, gastronomique et à l’œnotourisme, qui ont lieu dans la région d’Arrábida.

À proximité, à Largo de Santa Maria, se trouve la cathédrale Santa Maria da Graça,, qui a, juste à côté, la Maison Corpo Santo / Musée du baroque. En prenant la direction de l’avenue Luísa Todi, ne manquez pas Casa do Leão (Maison du lion). 

Sur l’avenue Luísa Todi, le centre-ville se trouve derrière vous et mérite une nouvelle incursion. Il y a beaucoup plus à découvrir et Setúbal vous invite à le faire en prenant tout votre temps.

Arrábida et les plages

Visiter la montagne, classée parc naturel, représente un mélange de nature et de baignade dans les eaux bleues et cristallines des plages de sable fin qui s’étendent à son pied, face à l’Atlantique.

La plage Figueirinha, récompensée tous les ans avec le pavillon bleu depuis plus d’une décennie, est l’une des plus grandes et des plus prisées. Mais, il y a de petits refuges, de véritables enclaves dans la silhouette de la montagne, à savoir les plages Galapos et Galapinhos, considérée en 2017 comme la plus belle plage d’Europe, qui peuvent séduire ceux qui recherchent le calme des endroits plus isolés. Sur le chemin, face à la plage de Creiro, l’insolite rocher Pedra da Anicha déchire la « plaine océanique », émergeant de l’eau et offrant refuge à différentes espèces marines. Il a été classé réserve zoologique. Sur terre, pour les amateurs d’histoire, il y a la possibilité de visiter la station archéologique de Creiro, site de vestiges d’un complexe industriel de salaison de poisson romain.

Sur la route de Portinho da Arrábida, l’une des « 7 merveilles naturelles du Portugal », se trouve la « Lapa de Santa Margarida », qui est accessible par un long escalier, descendant la pente jusqu’au niveau de la mer. On a retrouvé ici les plus anciennes traces de la présence de l’homme dans la montagne, datant du Paléolithique inférieur.

En remontant la montagne, par la route panoramique, vous pourrez admirer des paysages époustouflants. Plusieurs points de vue naturels apparaissent, comme sortis de nulle part, entre les virages de la montagne, vous donnant envie d’arrêter la voiture toutes les cinq minutes pour de jouir des vues imprenables.

Au cœur de la montagne, admirez le couvent d’Arrábida qui, depuis 1542, saupoudre harmonieusement la pente verte d’un peu de blanc.

De retour à Setúbal, en descendant à partir du sommet de la montagne, ne manquez pas les points de vue le long de la route.

Azeitão

Azeitão a surtout gagné en prestige à partir du XVe siècle avec l’installation de familles nobles. Les manoirs, le palais et les fontaines, répandus sur tout ce territoire, sont des témoignages de cette époque.

Aujourd’hui, Azeitão se distingue par la paix bucolique, l’histoire de ses bâtiments, la sympathie de ses habitants et, en particulier, les expériences gastronomiques qu’elle a à offrir.

Les promenades doivent se faire à pied, car la tranquillité de ces petites agglomérations vous permettront de ressentir le calme de la campagne.

Vila Fresca de Azeitão se distingue par ses rues bien entretenues et ses maisons fleuries, ses ateliers d’artisanat et la fontaine de l’agglomération. L’église São Simão, riche en azulejos, un art décoratif portugais caractéristique du XVIIe siècle, vaut également le détour. Le mur juste à côté est l’une des limites de Quinta da Bacalhôa, où vous pourrez découvrir le palais du même nom.

En continuant vers Vila Nogueira, le palais des ducs d’Aveiro, l’église São Lourenço, la fontaine Pasmados et la maison-musée des caves José Maria da Fonseca sont, sans aucun doute, des lieux à ne pas manquer. Mais, son vrai charme se trouve dans les rues qui sentent la campagne, avec divers magasins d’artisanat, y compris des magasins de ferblanterie, qui ornent les trottoirs avec les produits en vente.

Praça da República, mieux connue sous le nom de Rossio, qui abrite une statue en l’honneur du poète et pédagogue d’Azeitão, Sebastião da Gama, est un lieu de détente agréable, ombragé par d’énormes platanes.

Flânez dans les autres rues, par exemple dans la tranquille Rua de Aldeia Rica, où un arôme intense de fleurs enivre tous les sens. Entrez dans l’une des pâtisseries et dégustez l’un des gâteaux traditionnels, dont les délicieux «tortas de Azeitão» (gâteaux roulés d’Azeitão) et les biscuits «esses de Azeitão».

Mourisca et  l’estuaire du Sado

Un bon point de départ pour découvrir la réserve naturelle de l’estuaire du Sado est le moulin à marée Mourisca, qui est un témoignage séculaire sur la façon dont l’homme a adapté les forces naturelles à son profit.

Cet itinéraire se fait en voiture, mais il est pertinent de rappeler qu’il existe des entreprises qui offrent diverses activités de loisirs dans l’estuaire.

La communauté de grands dauphins est l’un des points forts de ces offres touristiques, qui proposent différentes promenades en bateau pour observer l’une des rares communautés de dauphins résidentes au monde.

De retour sur la route du moulin à marée, prenez la route nationale 10 direction Pontal de Musgos, où vous pourrez admirer une vaste zone de l’estuaire.

L’observation de la faune et de la flore est d’ailleurs l’un des points forts de cette région. Selon la saison, vous pourrez voir des échasses blanches, des flamants roses, des busards des roseaux ou des cigognes blanches.

Il y a plusieurs marais salants dans la réserve naturelle de l’estuaire du Sado. Ils témoignent de l’importance que l’industrie d’extraction du sel avait autrefois dans la région.

Toute cette région se démarque par sa richesse et sa variété écologique. N’hésitez donc pas à partir à l’aventure et à explorer les nombreux sentiers et petites routes qui la traversent.

Où dormir

+ info

Que faire

Ce qu'il faut manger

+ info

Itinéraire

+ info

Carte

+ info

10jun(jun 10)00:0014(jun 14)00:00EXIB Music '20

25julAll Day09agoFeira de Sant'iago 2020

25julAll Day09agoFeira de Sant'iago 2020

02out(out 2)00:0005(out 5)00:00Setúbal Wine & Flavours '20

09outAll Day11Arrábida Walking Festival

X